Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 avril 2012 7 01 /04 /avril /2012 15:48

James Ellroy, auteur que j’aborde aujourd’hui ici, après bien d’autres, est un auteur plus que présent sur la toile. Vous n’aurez aucun problème à trouver des informations sur lui, son œuvre et, pourquoi pas, ses opinions, ses provocations. Un auteur qui, quand il apparaît, le fait avant tout pour son métier, celui d’écrivain et pour un aspect qu’il intègre dedans, la vente de bouquin… Il ne s’agit pas seulement de les écrire ces livres, il faut également en vivre et du mieux possible. Et puis, après tout un écrivain écrit pour être lu… Je vais quand même écarter de mon tour d’horizon les différentes vidéos où il apparaît, elles ont plus à voir avec le commerce qu’avec l’écriture proprement dite.

 

La notoriété d’Ellroy n’est plus à prouver, il bénéficie d’une reconnaissance qui lui permet d’être présent sur les incontournables que sont l’encyclopédie Universalis ou Wikipédia (en français et en anglais). Trois pages lui sont consacrées dans la première et des articles assez fouillés pour la deuxième. Mais tout est relatif… Car James Ellroy peut parfois pousser à la modération, le personnage étant tellement excessif ou se voulant tel que l’on peut se méfier de ce qu’il annonce ou raconte…

Pour preuve, les multiples entretiens accessibles en ligne, comme celui de l’Express à l’occasion de la sortie d’American death trip ou celui d’Evene.fr (je sais, j’avais dit pas de vidéo). Pour en finir avec le personnage, un article de Michel Abescat dans Télérama évoque la démesure dont il s’affuble.

 

Ellroy et son envie d’en faire des tonnes ne sont pas vraiment ce qui m’intéresse, je préfère évoquer son œuvre et ça n’est pas toujours simple avec un tel client. Pour nous recentrer et pour ceux qui ne le connaitraient pas encore, son éditeur nous propose sa bibliographie et une biographie tirée d’un site qui lui est consacré, Ellroy.com. Pour ne pas en privilégier plus qu’un autre, d’autres sites lui sont entièrement dédiés, tels que jamesellroy.net (site officiel) ou Ellroy confidential.

Pour mieux cerner Ellroy l’écrivain et son œuvre, le Nouvel Observateur est parvenu à lui soutirer des propos ayant trait à la littérature et aux œuvres qui l’ont influencé, c’est succinct mais c’est un début. Pour aller plus loin et comprendre que l’œuvre d’Ellroy ne laisse pas indifférent, un article de Jean-Claude Dunyach sur Esprits nomades vous donne un aperçu de l’œuvre et des portes d’entrée pour y accéder.

 

Pour finir, si vous voulez avoir une vision plus large de son œuvre, vous pouvez vous tourner vers le numéro de la revue Polar qui lui a été consacré et qui a été réédité il n’y a pas longtemps par l’éditeur français du romancier. Et, enfin, pour un point de vue plus nuancé que ceux proposés jusqu’ici, moins positif mais tout aussi pertinent et intéressant (sinon plus), procurez-vous le numéro 9 de l’excellente revue L’indic (le noir magazine) et plongez dans la lecture de l’article captivant d’Alexandre Clément.

 

Si avec ça, vous n’avez pas fait le tour… Je reviendrai, quant à moi, sur l’œuvre de l’écrivain, sans autre ambition que de passer en revue ses différents romans et d’évoquer ce que leur lecture a suscité comme réflexion de ma part…

Partager cet article

Repost 0
Published by Jérôme Jukal - dans Ellroy James
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Mœurs Noires
  • Mœurs Noires
  • : Impressions de lectures d'un amateur de romans plutôt noirs mais pas que
  • Contact

Pour une lecture sans parasites

Quelques publicités indépendantes de ma volonté s'affichent désormais sur mon blog.

Si vous voulez profiter d'une lecture débarrassée de ces nuisances, vous pouvez télécharger Adblock Edge (il existe également pour Google Chrome).

Pour ne pas être pistés par les cookies, il existe Ghostery.

Pour ne plus redouter une perte de confidentialité, le navigateur SRWare Iron peut être une alternative intéressante à Google Chrome...

 

Bonne lecture !

Recherche